Lettre ouverte

à l`attention de(s)
Rudi Vervoort
ministre-président de la Région de Bruxelles-Capitale
Jan Jambon
ministre fédéral de l’Intérieur
Koen Geens
ministre fédéral de la Justice
19 bourgmestres de la Région bruxelloise

Mesdames,
Messieurs,

Les violentes émeutes du week-end dernier dans le centre de Bruxelles, avec les pillages et les incendies volontaires compris, et la médiocre intervention des forces de police ont démontré, une fois de plus, que la politique de sécurité à Bruxelles est déficiente.

Alors que le Vlaams Belang plaide depuis des années pour la nécessaire fusion des six zones de police en Région bruxelloise, une série d’autres partis politiques lui emboîtent aujourd’hui le pas. Seule cette fusion est de nature à assurer une unité de vision et de commandement dans la politique policière et de sécurité au niveau local à Bruxelles.

Il est exemplatif que la police bruxelloise soit obligée de faire appel aux personnes privées pour obtenir des images des émeutes et des pillages alors que la zone de police Bruxelles-Capitale/Ixelles refuse depuis plus de trois ans de participer à la plateforme régionale de vidéosurveillance.

Les policiers, qui doivent travailler dans des conditions pénibles à Bruxelles, sont également demandeurs. Après les émeutes, des agents ont déclaré anonymement qu’« une police bruxelloise unifiée solutionnerait beaucoup de problèmes » et ils ajoutent même : « Ce genre de situation se répètera tant que les six zones de police distinctes continuent à exister ».

Il est plus que temps que le personnel politique bruxellois mette de côté ses petits jeux de pouvoir pour enfin donner la priorité aux besoins des Bruxellois, à savoir la sécurité des citoyens de et dans la ville.

Par la présente, j’appelle les personnes compétentes (le Gouvernement bruxellois, le Gouvernement fédéral et les 19 bourgmestres bruxellois) à se mettre sans délai et sans hésitation autour de la table pour mettre sur pied une politique unifiée performante de sécurité pour Bruxelles. N’oublions pas que la sécurité des citoyens est le premier devoir de toute autorité.

Veuillez agréer mes salutations distinguées,